Quel isolant pour mes combles ?

Vous souhaitez isoler vos combles et vous hésitez sur le choix de l'isolant ? Nous vous guidons dans la sélection du matériau approprié en fonction de la nature de vos travaux (neuf ou rénovation), de l'usage de vos combles, de la résistance thermique recherchée...

Quel isolant pour mes combles ?

Pourquoi isoler mes combles ?

Déperdition thermique d'une maison

Face à l’augmentation des prix de l’énergie et au dérèglement climatique, l’isolation d’un bâtiment est devenu un enjeu majeur en France. En effet, la mise en place d’une isolation de qualité au sein d’un logement va grandement améliorer le confort d’hiver et ainsi limiter l’utilisation du chauffage, mais également améliorer le confort d'été et donc réduire l’utilisation de climatiseur. Enfin, une bonne isolation accompagnée d’une bonne ventilation rendra votre logement plus sain et limitera la condensation à l’origine de dégradations plus rapides de la peinture, des murs…

Dans un logement, on estime à 30% la déperdition de chaleur par la toiture. En effet, l’air chaud, plus léger que l’air froid, remonte et « s’échappe » par votre toiture. L’isolation des combles, de toiture classique ou de toiture terrasse est donc le meilleur moyen de réaliser rapidement des économies sur votre facture d’énergie.

2 – Quel type d’isolation puis je réaliser ?

Isolation de comble

Le type d’isolation (soufflé, en rampant, sarking…) va dépendre de plusieurs critères :

  • Le type de construction : Est-ce une construction neuve ou une rénovation ?
  • La typologie des combles : Est-ce des combles aménagés ou des combles perdus ?
  • L’existant : Les combles sont-ils déjà isolés ou totalement vierge ?

 

3 – Quelle résistance thermique ?

La résistance thermique correspond à la capacité de l’isolant à résister au froid et à la chaleur (confort d’hiver et confort d’été). Plus la résistance thermique sera élevée plus l’isolant est efficace. La résistance thermique est exprimée en m2.K/W et est indiquée par la lettre R.

Dans le cadre de l’isolation des combles, la résistance thermique minimale va dépendre de votre type de construction (neuf ou rénovation) et de l’utilisation future de vos combles :

  • Dans le cas d’une rénovation, et afin d’être éligible aux primes de rénovation énergétique (Ma prime rénov & CEE), la résistance thermique minimale nécessaire est de :
    • 7 m2.K/W en comble perdu
    • 6 m2.K/W en rampant de toiture
    • 4,5 m2.K/W pour les toits terrasses
  • Dans le cadre d’une construction neuve, la réglementation est différente :
    • Pour la RE 2020, la résistance thermique est portée à 10,25
    • Pour la RT 2012, la résistance thermique est de 8

Concernant l’épaisseur d’isolant nécessaire pour répondre à ces exigences thermiques, cela va dépendre de la nature de l’isolant de votre isolant.

4 – Quel type d’isolant ?

En comble perdu

Dans le cadre d’une isolation de comble perdu, deux types d’isolation s’offrent à vous :

  • Isolation projetée (ou par soufflage)Isolation des combles par soufflage

Cette technique simple, efficace et économique vise à projeter un isolant (laine de verre, laine de roche, ouate de cellulose) directement dans vos combles. Elle est généralement préconisée pour les combles difficiles d’accès. La mise en place d’un pare vapeur entre votre plancher et votre isolant est conseillée pour améliorer l’isolation de vos combles.

En terme d’isolant, vous trouverez 3 principales options :

    • La ouate de cellulose :

La ouate de cellulose est réalisée à l’aide de papier recyclé auquel un traitement spécifique est appliqué pour garantir sa résistance au feu et empêcher l’arrivée de nuisibles tel des rats ou souris. Il s’agit d’un isolant économique présentant un très bon déphasage (durée entre le pic de chaleur à l’extérieur et le pic de chaleur à l’intérieur). La ouate de cellulose est donc appréciée pour son confort d’été. Elle est toutefois déconseillée dans les milieux très humides.

En terme de résistance thermique, afin d’obtenir une résistance thermique de 7, il faudra souffler votre ouate sur une épaisseur de 27 cm.

    • La laine de verre soufflée :

Il s’agit de l’isolant le plus utilisé. La laine de verre soufflée est appréciée car elle est ininflammable, incombustible (classement en réaction au feu A1) et imputrescible, sans aucun produit de traitement. Sa densité est plus faible que la ouate de cellulose ce qui la rend plus légère et donc appréciée notamment en rénovation.

En terme de résistance thermique, une épaisseur de 33 cm sera nécessaire pour obtenir un R de 7. La mise en place d’un pare vapeur est également conseillé.

    • La laine de roche soufflée :

La laine de roche à souffler est très polyvalente car elle pourra convenir à l’ensemble des travaux (maison, locaux professionnels, immeubles…) De plus, elle est insensible à l’eau et à l’humidité et présente des caractéristiques d’isolation phonique très appréciée.

Il faudra mettre en place une épaisseur de 31,5 cm pour obtenir un coefficient de 7.

Isolation en laine de roche

  • Isolation en rouleau

Afin d’isoler vos combles perdues, vous pouvez également disposer des rouleaux de laines minérales (laine de verre, laine de roche…) sur votre plancher. La mise en place d’un pare vapeur est recommandée afin de limiter la condensation et donc la dégradation de votre isolant. Cela permettra également de préserver votre charpente. Le pare vapeur se pose toujours du côté chauffé et il est essentiel de ne pas cumuler deux pare-vapeur.

En fonction de votre support, vous pourrez procéder à une pose croisée (une première couche entre les solives et une couche supplémentaire par-dessus) ou une pose en une seule couche. Dans le cas d’une pose en une seule couche, il faudra veiller à ne pas produire le phénomène de vague afin d’empêcher l’apparition de pont thermique.

Cette technique de pose est généralement adaptée à un particulier car elle ne nécessite pas de machine ou d’outils spécifiques. Toutefois, la pose de ce type d’isolation s’avère plus longue à réaliser qu’une isolation soufflée.

En comble aménagé /rampant de toiture

Dans le cas où vous souhaitez aménager vos combles, revoir l’isolation de vos rampants ou encore mettre en place un complément d’isolation en sous toiture, vous devrez opter pour l’une des solutions suivantes :

  • Laine de verre

Pour la réalisation de l’isolation de vos combles aménagés, il faudra opter pour une laine de verre de type Isoconfort 35. La pose s’effectue en deux étapes et avec deux produits différents : Dans un premier temps une laine de verre Isoconfort entre chevron ou fermette en fonction de votre toiture. Cette première couche doit être « nue », c’est-à-dire sans papier kraft ou pare vapeur. Par la suite une deuxième couche, revêtue, sera mise en place pour obtenir la continuité thermique nécessaire et ainsi isoler correctement vos combles.

  • Laine de roche

Isolation de rampant avec RockComble Evolution

Comme pour l’isolation en comble perdu, vous pourrez opter pour un isolant en laine de roche. A l’instar de la laine de verre, ce produit se posera généralement en deux couches. Il sera très apprécié pour ces performances acoustiques ainsi que sa résistance à l’humidité.

 

Vous pourrez vous orienter vers le produit Rockcomble Evolution qui est un panneau de laine de roche non revêtu spécialement conçu pour l’isolation par-dessous les chevrons . En effet, ce panneau intègre une encoche qui permettra d’épouser parfaitement la forme du chevron et ainsi être posé en une seule couche. Le gain de temps est estimé à 50% par rapport à une pose ordinaire. De plus, le rockcomble Evolution présente une excellente tenue mécanique.

 

 

  • Isolant Mince :

Dans le cas d’un complément d’isolation, vous pourrez optez pour un isolant mince de type top toit potentiellement combiné un panneau type Alveol’r. Ce produit est apprécié pour son confort de pose (léger, facile à transporter, ne gratte pas…) mais également son confort d’été. De plus, en fonction du système de pose que vous choisirez, vous obtiendrez une résistance thermique jusqu’à 6.33 m2.K/W.

  • Isolant Biosourcé

Vous trouverez plusieurs isolants biosourcé permettant de réaliser l’isolation de votre toiture avec notamment des panneaux en fibre de bois qui seront appréciés pour leur confort de pose. Vous trouverez également des panneaux en textile recyclé qui permettront d'isoler vos rampants. Ces panneaux sont simples à mettre en oeuvre et présentent d'excellentes propriétés d'isolation acoustique.

 

Pour résumer :

 

Combles Perdus

Combles aménagés/rampant de toiture

Type de pose

Produit conseillé

Épaisseur/résistance thermique

Type de pose

Produit conseillé

Épaisseur/résistance thermique

Laine de verre

Soufflée

Laine de verre à souffler ComblissimoIsover Comblissimo

330 mm pour R=7

420 mm pour R=9

En rouleau Mono

Laine de verre Isoconfort 35Isover Isoconfort 35

220 mm pour R=6,25

Laine de verre à souffler Puls'rUrsa Puls’r

335 mm pour R=7

430 mm pour R=9

Laine de verre kraft MRKUrsa MRK

220 mm pour R=6,25

En rouleau

Isover IBR Confort

300 mm pour R=7,5

400 pour R=10

En rouleau bicouche

Isover Isoconfort

160 mm Isoconfort 35 revêtu + 60 mm Isoconfort 35 nu pour R = 6,25

240 mm Isoconfort 35 revêtu + 80 mm Isoconfort nu pour R=9,1

Laine de verre kraft MRKUrsa MRK

280 mm pour R=7

260 mm + 40 de laine MNU pour R=9

Laine de verre kraft MRKUrsa MRK

151 mm MRK 35 + 60 mm Hometec 35 pour R= 6

240 mm MRK 35 + 80 mm Hometec 35 pour R= 9,35

Laine de roche

 

Soufflée

Laine de roche à souffler JetrockJetRock

315 mm pour R=7

400 mm pour R=9

En panneau Rockcomble Evolution 200 mm pour R=6

En rouleau

Laine de roche en rouleau pour combleRoulrock Kraft

200 mm + 100 mm pour R = 7

200 + 160 pour R=9,1

Ouate de cellulose

A souffler

Ouate de cellulose à soufflerUnivercell

346 mm pour R=7

444 mm pour R=9

     

5 – Quelles aides pour réaliser l'isolation de mes combles ?

Il existe des aides pour vous accompagner dans votre projet d'isolation des combles. Ces aides concernent uniquement les travaux de rénovation énergétique et peuvent êtrs relativement importantes. Vous retrouverez notamment : 

  • Ma prime rénov'
  • Les certificats d'économie d'énergie (CEE)
  • Une TVA réduite à 5,5%
  • Un éco prêt à taux zéro
  • D'éventuelles aides des collectivités et d'action logement

Toutefois, l'obtention de ces aides est soumise à plusieurs critères : 

  • L'artisan en charge des travaux doit être labellisé RGE
  • Les résistances thermiques minimales sont définies et normalisées (7 m2.K/W en comble perdu, 6 m2.K/W en rampant de toiture, 4,5 m2.K/W pour les toits terrasses)
  • Pour ma prime rénov', seuls les logements de plus de 15 ans et les particuliuers sont éligibles à cette aide (pas les entreprises, SCI...)

Via son expertise et fort de nombreux dossiers traités, Thomas Sograma peut vous accompagner dans votre projet et notamment l'obtention d'aide de rénovation énergétique.

Dernière mise à jour: 2022-11-24 12:33:21
Retour au blog