Réglementation Thermique 2012


Réglementation Thermique 2012

Depuis le 1er janvier 2013, toutes les constructions neuves ou encore les agrandissements et surélévations sont soumis à une nouvelle législation nommée RT 2012. Cet article vous en présente les points clés ainsi que les conséquences pour le constructeur.

A l’heure actuelle, le secteur du bâtiment est le plus gros consommateur d’énergie en France. En effet, il utilise 42.5% de l’énergie finale totale et génère 23% des émissions de gaz à effet de serre. Nous estimons à 900€ en moyenne par ménage la facture annuelle de chauffage avec de grandes disparités (de 250€ pour une maison dite basse consommation, à plus de 1800€ pour une maison mal isolée). Vous comprenez donc l’importance de limiter la consommation d’énergie qui a une réelle influence sur le pouvoir d’achat de la population. Après la mise en place d’une réglementation thermique en 1974 suite au choc pétrolier, la consommation d’énergie des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle de l'environnement souhaite la diviser de nouveau par trois en instaurant une nouvelle réglementation thermique nommée : RT 2012

Pour atteindre cet objectif, la RT 2012 va se fixer sur la valeur moyenne du label « bâtiments basse consommation » qui est de 50KWhep/ (m².an). Cette mesure devrait permettre de prendre le chemin des bâtiments à énergie positive en 2020.

Evolution des exigences réglementaire

A qui s’adresse-t-elle ?

La RT 2012 s’applique aux constructions neuves, aux extensions et aux surélévations de bâtiments existants. Cette réglementation est mise en place depuis le 1er janvier 2013.

Que comporte-t-elle ?

LA RT 2012 s’articule autour de 3 exigences fondamentales :

  • Besoin bioclimatique
  • Consommation d’énergie primaire
  • Confort en été

Besoin bioclimatique :

L’exigence minimale d’efficacité énergétique est définie à l’aide du coefficient « Bbiomax » qui correspond aux besoins bioclimatiques du bâti. Cette exigence impose une limitation simultanée du besoin en énergie pour les composants liés à la conception du bâti (chauffage, refroidissement et éclairage), imposant ainsi son optimisation indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre.

Ce schéma vous présente quelques points essentiels qui doivent attirer votre attention :

Schéma maison BBC

La consommation d’énergie primaire :

Le Cep ou coefficient de Consommation conventionnelle d’Energie Primaire porte sur les consommations annuelles ramenées au m² liées aux cinq usages suivants :

  • Chauffage
  • Climatisation
  • Eau chaude
  • Eclairage
  • Auxiliaires tels que les pompes et les ventilateurs

La valeur du Cepmax s’élève à 50 kWhep/(m².an) d’énergie primaire en moyenne modulé selon la localisation géographique, le type d’usage du bâtiment, la surface moyenne des logements, l’altitude et les émissions de gaz à effet de serre pour le bois énergie et les réseaux de chaleur les mois émetteurs de CO2.

Il est donc nécessaire d’opter pour des équipements énergétiques performants, à haut rendement.

Le confort d’été :

Cette réglementation instaure une nouvelle donnée nommée le Tic qui caractérise la Température Inférieur Conventionnelle en période de forte chaleur. Sa limitation vise à assurer, en été, un bon niveau de confort et à éviter les surchauffes sans avoir recours à la climatisation. Le Ticref correspond à une température à ne pas dépasser au cours d’une séquence de 5 jours très chauds d’été.

Le calcul des valeurs maximales telles que le Bbiomax, le Cepmax ou le Ticref est réalisé suite à une étude thermique.

Carte France Cepmax

Cette carte illustre des valeurs de Cepmax en KWhEP/(m².an) à ne pas dépasser pour une maison individuelle ou accolée de 120 à 140 m² située à moins de 400 mètres d’altitude, utilisant une source d’énergie classique (électricité, gaz, fioul).

Quels sont vos avantages de cette législation ?

  • Respect de l’environnement car votre maison « basse consommation » réduira très fortement les gaz à effets de serre issus de la consommation énergétique.
  • Réduction de votre facture énergétique
  • Obtention d’aides et de crédits d’impôts
  • Grand confort au quotidien car votre maison restera naturellement tempérée en été comme en hiver.
  • Pour réaliser une plus-value en cas de revente de votre maison qui serait déjà aux normes de la RT2012 avec une attestation de conformité du Ministère de l’Environnement.

Quelles sont les principes de la maison basse consommation?

  • Une isolation très performante
  • Une bonne étanchéité à l’air
  • Une ventilation perfectionnée
  • Production d’énergies renouvelables
  • Des ponts thermiques restreints
  • Un chauffage approprié

Comment justifier le respect de la réglementation ?

Le maître d’ouvrage doit pouvoir fournir le rapport de l’étude thermique aux personnes suivantes, et ce durant 5 ans après la déclaration d’achèvement des travaux :

  • Tout acheteur potentiel
  • Toute personne chargée de contrôler la conformité du bâtiment à la norme RT 2012 où à un label de haute performance.
  • Toute personne chargée d’établir le Diagnostic de performance énergétique du bâtiment (DPE)
Ce produit vous intéresse ? Contactez-nous et expliquez-nous votre projet !
Merci de remplir les champs obligatoires *

Recherche

Nos coordonnées

Nos sociétés

puceThomas Sograma Matériaux
Matériaux pour la construction
puceThomas Menuiserie
Solutions en bois, alu et PVC
puceThomas Granulats
Extraction et vente de granulats
puceI.B.F.
Conception de produits béton
puceBétonfor
Fabrication et livraison de béton

Nous contacter

Tél. : 04 77 55 21 35
Fax : 04 77 55 35 63
puceNous écrire

Nous suivre